Sélectionner une page

Frédéric Fabre, conseiller régional (Rassemblement national) du Grand Est et maire de Doulaincourt-Saucourt manifestait le 15 septembre avec les forestiers de Haute-Marne déclarant aux médias : le scolyte. Cet insecte de la famille des coléoptères creuse des galeries sous l’écorce et charrie avec lui un champignon provoquant un dépérissement de l’arbre. « Cela cause des ravages terribles, Il faut que les forêts deviennent une priorité nationale, il y a urgence. »

Article FR3

Le secrétaire général de la préfecture face aux élus défendant la forêt :

Le Journal de la Haute-Marne relate la manifestation devant la préfecture, manifestement le secrétaire général du nouveau préfet du département n’a pas apprécier la présence des élus de terrain.

« Nous souhaitons tirer la sonnette d’alarme. Cela ne peut plus durer ! » Technicien de l’Office national des forêts (ONF) en Haute-Marne, Sébastien Failliet
« les coups de chaud » se répétant d’année en année. Les printemps et les étés s’avèrent de plus en plus secs. Or, cette sécheresse apparaît dans des périodes « cruciales » pour la croissance des arbres : le hêtre, par exemple, grandit essentiellement entre mai et juin. « Ce qu’il faut savoir, c’est que les données scientifiques corroborent nos observations de terrain . Nos sentiments et notre perception sont confirmés par les chiffres et les études, qui montrent un déficit hydrique. Et malgré ça, l’État reste dans l’inaction. »