Sélectionner une page

Les priorités de l’union européenne de Macron:

Bien loin des « grandes messes » du Président Macron qui monopolise les médias avec son show électoral qu’il a baptisé « grand débat » ou de l’édition spécial du « record de durée au salon de l’agriculture » tournant au ridicule, dans le silence feutré de ses amis à Bruxelles, les vrais décisions de son Union Européennes vont une fois de plus bousculer l’équilibre financier de nos agriculteurs.

La commission européenne va baisser de 5% les budget de la PAC

Ouvertement la commission européenne annonce qu’il faut baisser les aides aux agriculteurs pour permettre de financer les conséquences du Brexit et mettre en place la politique prioritaire d’accueil des migrants. Ces informations sont sur le site de l’union européenne

Les migrants une politique prioritaire pour l’union européenne de Macron :

Cette union européenne des amis de Macron tout autant que des républicains de Wauquiez annonce clairement la couleur en matière de priorité on peut lire dans les explications de la baisse de 5% de la politique agricole commune donc des financement de notre agriculture:

« les eurodéputés et les ministres des Etats membres planchent sur les propositions de budget de la Commission pour la période 2021-2027.
Et cette dernière propose « une diminution du budget de la PAC »
« Dans le contexte budgétaire actuel, avec la sortie du Royaume-Uni et
d’autres politiques majeures à financer comme l’immigration

Les Français une politique prioritaire pour le Rassemblement National :

Voilà les orientations  sont clairement exprimées en ce qui concerne les enjeux de l’élection européenne de mai 2019
D’un côté
L’Union Européenne de Macron avec le libéralisme l’ultra mondialisation s’appuyant sur une immigration massive, les traités de libres échanges avec tous les dangers sanitaires et écologiques, les régressions sociales financiarisation de la société avec son cortège de fermetures d’usines délocalisation avec pertes d’emplois perte de souveraineté avec effacement de la nation au bénéfice des technocrates de Bruxelles. Le déclin de la France
L’autre choix:
L’Europe des Nations de Marine Le Pen Une France de proximité des productions locales et écologiques  au niveau de l’Union européenne des coopérations productives et consenties entre des États souverains permettant la réalisation de grands projets comme Air bus. Une priorité aux Français, une politique de relocalisation de l’industrie, des services, une politique de lutte contre les concurrences déloyales, une Europe au service des peuples.

En mai prochain voter Rassemblement National
pour l’avenir de vos enfants et petits enfants pour l’avenir de la Haute-Marne et de la France