Sélectionner une page

Le journal de la Haute-Marne et nous ?

Le Journal de la Haute-marne, c’est un peu l’histoire du lièvre et de la tortue lorsqu’il s’agit d’attaquer le Rassemblement National les parutions vont à la vitesse « grand V » et je ne sais pas, pour quelle raison lorsqu’il s’agit de rétablir la vérité et de publier nos communiqués ou droits de réponse, c’est la tortue qui sort le bout de son nez  » pas trop vite le matin et doucement le soir » !! Le dernier exemple en date : vendredi réunion de Commission à la Région Grand-Est, le samedi le JHM fait état d’une critique à l’encontre de notre présidente de groupe Virginie Joron (sans l’avoir contactée bien sûr), le jour même Virginie envoie un droit de réponse par mail à la journaliste. Ce matin dimanche point de parution de ce droit de réponse « la tortue JHM est de sortie ». Bref, à vous tous mercis de guetter les prochaines éditions du JHM, afin de savoir s’il y a moyen de réveiller le lièvre lorsque vos élus s’expriment pour défendre vos intérêts. Voici l’article et le droit de réponse de Virginie Joron. Comme quoi les médias du Rassemblement National de Haute-Marne collent à l’actualité.

Parution rapide dans le journal de la Haute-Marne

Le droit de réponse de Virgine Joron ?

 

Absent à ce jour des colonnes du quotidien voici la réponse publiée dans nos médias :

Droit de réponse de Virginie Joron du Rassemblement national au JHM

Objet: Re: Droit réponse suite à l article jhm du 21 juillet sur les frais de déplacements du Conseil Régional des jeunes et notre position de vote

Le samedi. 21 juil. 2018 à 15:49

Chère Madame,

Je tiens à apporter quelques éléments complémentaires pour éclairer notre position de vote (abstention) sur cette nouveauté de prise en charge des frais de déplacements (ou d’hébergement) et non de frais de transport, des membres du Conseil des jeunes imposée par la Majorité Régionale et repris en partie dans votre article de ce jour.

En décembre 2016 nous avons accueilli favorablement cette idée alsacienne d’étendre « sans incidence financière » le Conseil régional des jeunes aux 2 autres régions même si nous savions que ce n’était que de la pure communication. Le « sans incidence financière » avait alors été mis en tête de gondole et vendu comme tel.

Un an et demi après, nous avons aujourd’hui assez de chiffres qui démontrent l’explosion des coûts des déplacements liés à ce trop grand territoire. Nous l’avions déjà dénoncé à la dernière plénière, appuyés ces derniers jours par d’autres analyses. (https://perspectivesalsaciennes.com/2018/07/20/les-mauvais-calculs-du-grand-est/ ).

Cet état de fait pose donc questions d’où mon intervention sur ce dossier. 

Sur le rôle de ce Conseil Régional bis ou mini Ceser et les conséquences gabegiques de cette fusion des régions.

La fusion des régions ordonnée par la Loi NotRE avait pour but de faire des économies mais sur ce poste les frais ont explosé, et notre rôle politique est aussi d’être attentif quant à l’utilisation à bon escient des dépenses publiques. Toutes nouvelles dépenses, donc financées par les contribuables, doivent ainsi être justifiées.

Au regard de cette fonction, qui je le rappelle est un outil de communication non obligatoire, la Majorité Régionale rajoute des charges supplémentaires aux frais de transport et à la prise en charge des repas, par des frais d’hébergement !  Allons plus loin, à quand le versement d’indemnités ?

Pour le rôle réel de ce Conseil Régional bis, aucun argument de la Majorité Régionale nous a été démontré, donc tout naturellement nous nous sommes abstenus sur ce dossier. 

Comme vous parlez d’équité, j’invite plutôt les élus de la Majorité Régionale à faire comme nous et à intégrer des jeunes sur leurs listes électorales. En effet, notre Groupe Rassemblement National a toujours brillé par la mise en avant de jeunes. Marion Maréchal,  puis Ludovic Pajot demeurent les plus jeunes députés et nous ne sommes pas en reste au sein du Conseil Régional du Grand Est.

Restant à votre disposition, je vous prie d’accepter mes meilleures salutations. 

Virginie Joron

Présidente du Groupe Rassemblement National Alsace-Champagne Ardenne-Lorraine