Sélectionner une page

Un camion de clandestin en Haute-Marne

Relevé ce matin dans Le quotidien départemental le Journal de la Haute-Marne

6 hommes font l’objet d’une notification d’obligation de quitter le territoire sous 30 jours

 Pour autant, Madame Souliman Préfet de Haute-Marne nous précise que n’étant pas connus en France, il n’y avait pas de raisons de les placer en détention ?

Comment juger la situation ?

Comment juger cette situation au regard de la sécurité des Haut-Marnais ? Voici des clandestins inconnus objets d’une OQTF en pleine nature ?

Si l’on rapproche cette information de celle qui, il y a quelques jours, faisait la une des médias nationaux, précisant qu’un « cadre de DAESH » était passé en France avec les premiers clandestin et qui avait obtenus papiers et RSA de la collectivité ?

Quand les cadres de Daesh arrivent avec les migrants illégaux ?

Les Haut-Marnais ont-ils toutes les raisons de se sentir en sécurité ? Ajoutez à cela que l’article conclu qu’une enquête est ouverte pour faire toute la lumière sur ces évènements ?

Les portes et fenêtres de la Maison France grandes ouvertes ?

Par bateaux ou par camion, comment ne pas voir là une nouvelle fois,  que les portes et les fenêtres de la maison France restent ouvertes et sans aucune surveillance ?

« L’immeuble Européen »  refusant d’entendre la voix des peuples s’obstine à encourager les pays à un accueil massif de clandestins.

Les futures élections européennes donneront sans nul doute la parole aux Haut-Marnais sur ce sujet crucial.

La rédaction